afficheVent des Peupliers

 

  • Joué par Les Dodus Dindons à partir de 2019
  • Comédie de Gérald Sibleyras
  • Création en 2003
  • Pièce nominée aux Molières 2005
  • Prix Laurence Olivier Award 2006 Best Comedy pour l’adaptation anglaise « Heroes » par Tom Stoppard
  • 3 personnages : 3 hommes.
  • Durée : 1h35, pas d’entracte. 
Flyer (tract de présentation) - à venir
Dossier de Présentation et Fiche Technique - à venir
Vidéo (bande-annonce) - à venir  
vidéo Le Prince
 
Le Vent des Peupliers
1959 : Trois anciens combattants de la Grande Guerre se retrouvent chaque jour sur la petite terrasse de l’hospice. Afin de tromper leur ennui, ils échafaudent un plan pour s’évader et rejoindre les peupliers qui se balancent au loin avec le vent. Mais les obstacles sont nombreux et nos trois compères ne sont pas au meilleur de leur forme…

Avec beaucoup d’humour et de tendresse, l’auteur nous emporte dans un tourbillon de sentiments et de rires. On s’envole avec eux, porté par le vent des peupliers !

Critiques de la pièce à la création (2003)

« Le Vent des Peupliers fait passer des bourrasques de rires. Et pourtant, le souffle en est léger et subtil, qui attise des rêves impossibles avec humour et tendresse.
C’est irrésistible de drôlerie et en même temps, très tendre, tonique et attachant. »
Le Parisien, 2003

«Il pourrait y avoir de la métaphysique dans l’air, mais l’auteur s’en tient à des dialogues habiles et c’est bien l’originalité de ce spectacle, drôle, sans facilités, un petit bonheur teinté d’un humour à la Jérôme K Jérôme. »
Madame Figaro, 2003



 

 avec : Norbert BRUNET, Philippe ESCUDIÉ, Philippe TOUTAIN

Mise en scène : Élisabeth TOUTAIN


VDP-filage-w1.jpg
de G. à D. : Philippe TOUTAIN, Norbert BRUNET, Philippe ESCUDIÉ



VDP-filage-w7.jpg
photo de répétition

Commentaires

Au loin mais visible de la maison de retraite, sur la crête d’une haute colline, s’étire une rangée de peupliers qu’agite sans cesse le vent léger d’août. Ils bougent, et dans l’univers clos où nos trois malheureux retraités tournent en rond, c’est même la seule chose qui bouge.
Aussi rêvent-ils de s’évader un jour, de gravir la colline et d’aller jusqu’aux peupliers. Ils savent bien qu’avec leurs multiples handicaps, ce ne sera guère facile. S’ensuit une préparation d’une parfaite drôlerie qu’en bons militaires rodés aux coups de main et soucieux de ne rien laisser au hasard, ils mènent avec méticulosité. Et de scruter l’horizon à la jumelle, d’étudier la carte d’état-major, de rassembler des couvertures, d’apprendre à s’encorder.
Autour de ces riens, et de bien d’autres, Gérald Sibleyras a bâti une trame de désopilants dialogues, ponctués de trouvailles inattendues, nimbant cependant les vieux soldats décatis d’une bienveillante ironie, mêlée de cette pointe de tendresse sans quoi il n’est point de grand théâtre. Alors qu’il eût été facile, avec de tels personnages, de verser dans un antimilitarisme d’intellectuel imbibé de conscience universelle, l’auteur ne commet pas cette faute de goût et demeure toujours d’une réserve de bon aloi à cet égard.

source : La Jaune et la Rouge, Philippe Oblin
L’Auteur

Gérald Sibleyras est un auteur de théâtre né en 1961. Réputé sur la scène contemporaine française, il enchaîne les nominations aux Molières et récompenses pour son travail.
Seul ou avec son acolyte Jean Dell, il rencontre régulièrement le succès populaire et le succès critique. C’est le cas notamment avec la pièce Un petit jeu sans conséquence, avec Une heure et demie de retard, jouée par Evelyne Buyle et Patrick Chesnais, avec Le Vent des peupliers, créée par Georges Wilson, Jacques Sereys et Maurice Chevit, avec La Danse de l’albatros, jouée par Pierre Arditi, Le Banc, jouée par Chevallier et Laspalès, et Un avenir radieux joué par Isabelle Gélinas.
Parmi ses pièces, citons : en 2000 Le Béret de la tortue, en 2002 Un petit jeu sans conséquence, en 2003 Le Vent des peupliers, en 2004 L'Inscription, en 2005 Une heure et demie de retard, en 2006 Vive Bouchon !, en 2006 La Danse de l'albatros, en 2008 Le Banc, en 2008 Sophie Mounicot, c'est mon tour !, en 2010 Une comédie romantique, et Stand up, 2016 Silence, on tourne ! avec Patrick Haudecoeur, 2017 La Récompense.

Régulièrement adapté et repris sur la scène internationale, Gérald Sibleyras diversifie progressivement ses activités. Il s’essaie à la comédie musicale avec Cendrillon en 2009, ou à la production de show d’humoristes avec le duo Chevalier et Laspalès. Il est également l’adaptateur talentueux de pièces et textes littéraires : La Retraite de Russie, Les 39 Marches, Pensées Secrètes, Des fleurs pour Algernon, La Maison d’à côté, Piège Mortel, La Garçonnière, Abigail’s Party.




 

Qui sommes-nous ?    Actualité    Spectacles  Vidéos, Photos    Réservations    Espace membres    Retour
Cliquez sur un de ces liens si vous ne voyez pas les boutons de navigation en haut de page